Logo
Coffrets & Bons Cadeaux

Maxime Kuhlmann remporte le Trophée de l’Espoir de l’Année du magazine Le Chef

Maxime Kuhlmann remporte le Trophée de l’Espoir de l’Année du magazine Le Chef

Le chef étoilé Jérôme Schilling du Restaurant LALIQUE est fier d’annoncer que son fidèle collaborateur depuis 6 ans, le chef Maxime Kuhlmann vient de remporter ce jour le Trophée de l’Espoir 2021 du magazine Le Chef en présence d’un jury d’exception présidé par Glenn Viel.

Bravo à Maxime pour son travail, sa créativité et sa persévérance. le sous-chef Maxime Kuhlmann fait partie de la brigade du Restaurant LALIQUE, seul restaurant étoilé au guide Michelin du Sauternais depuis 2019.

Cette année, ils étaient 6 à concourir pour le titre d’Espoir de l’Année, afin de succéder au vainqueur de 2020, Alexis Andrade. Le président du jury, Glenn Viel, leur avait donné le défi de créer deux assiettes, l’une salée et l’autre sucrée, autour d’un même légume. Dans les cuisines de l’Institut Le Cordon Bleu Paris, c’est donc Maxime Kuhlmann, sous-chef de Jérôme Schilling au restaurant Lalique* (Bommes) qui s’est distingué en mettant le chou-fleur à l’honneur.

Plat : Chou-fleur en croûte d’herbe, déclinaison de choux fleurs et condiment pistache, jus végétal parfumé au Whisky.

Dessert : Carrousel de chou-fleur, vanille et noisette, mousse au chocolat blanc et condiment bergamote.

Ils étaient 6 candidats à rivaliser de créativité à l’occasion du Trophée de l’Espoir de l’Année. C’est à l’école Cordon Bleu Paris que tous devaient réaliser un plat et un dessert sur le thème « Le Végétal », en magnifiant un légume en déclinaison salée et sucrée.

C’est finalement notre chef Maxime Kuhlmann qui remporte le titre de l’Espoir de l’Année 2021 avec son Chou-fleur en croûte d’herbes, déclinaison de choux fleurs et condiment pistache, jus végétal au whisky en plat et son Carrousel de chou-fleur, vanille et noisette, mousseux chocolat blanc et condiment bergamote en dessert – après délibération du jury composé de :

. Glenn Viel – Oustau de Baumanière ***, Les Baux de Provence (président )

. Nicolas Beaumann – Maison Rostang **, Paris

. Éric Canino – La Voile **, Ramatuelle

. Yoann Conte – Restaurant Yoann Conte **, Veyrier du Lac

. William Frachot – Hostellerie du Chapeau Rouge **, Dijon

. Lionel Giraud – La Table de Lionel Giraud **, Narbonne

. Gilles Goujon – Auberge du Vieux Puits ***, Fontjoncouse

. Mathieu Guibert – Anne de Bretagne **, La Plaine sur Mer

. Alexandre Mazzia – Restaurant AM ***, Marseille

. Emmanuel Renaut – Flocons de Sel ***, Megève

. Michel Sarran – Restaurant Michel Sarran **, Toulouse

. Gaël et Mickael Tourteaux – Flaveur **, Nice

. Boris Campanella – L’Écrin *, Paris.

La carrière du chef Maxime Kuhlmann

Après un CAP au CFA Joseph Storck à Guebwiller, Maxime Kuhlmann obtient son bac pro en 2014, lors duquel il est en alternance à l’Auberge St Laurent* (Sierentz). Il opère ensuite comme commis de cuisine auprès du chef Jean-Georges Klein à l’Arnsbourg [alors 3 étoiles Michelin] à Baerenthal, puis au Kintessence** (Courchevel) avec Nicolas Sale, avant de faire l’ouverture de la Villa René Lalique** en 2015 auprès du chef Klein et du chef Schilling, où il reste jusqu’en 2017. Après un passage au restaurant Prima* avec le chef Nicolas Hensinger, il rejoint Jérôme Schilling pour l’ouverture du restaurant Lalique* à Bommes, où il est d’abord chef de partie puis sous-chef de cuisine depuis mars 2020. En 2019, il a été finaliste du Challenge culinaire du Président de la République.

Réserver hôtel Réserver hôtel Réserver<br>Restaurant LALIQUE, 1* Michelin Réserver
Restaurant LALIQUE, 1* Michelin
Réserver <br>une visite Réserver
une visite
Relais & Châteaux